LES RUINES D'AMIENS

Ruines du village d'Amiens (Comté d'Artois), détruit en février 1459
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lilly et Athor for ever

Aller en bas 
AuteurMessage
misslilly
Universitaire
avatar

Nombre de messages : 3577
Age : 98
Métier : dans le coeur de son rebelle, Athor
Date d'inscription : 26/03/2007

Feuille de personnage
Intelligence:
114/255  (114/255)
Force:
249/255  (249/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Lilly et Athor for ever   Ven 14 Aoû - 0:33

Quelques semaines étaient passées depuis sa visite au cimetière, Lilly allait de plus en plus mal, elle en avait même laissé son travail au guet sans prévenir personne, elle ne sortait plus de chez elle. Plus elle sentait sa fin approcher et plus la peur grandissait en elle, elle ne voulait pas partir sans dire au revoir à la personne qui comptait le plus à ses yeux, celle qui ne quittait jamais ses pensées quoiqu'elle fasse et où qu'elle soit. Cette personne s'était Athor, malgré ses réticences du moment, elle avait envoyé un pigeon pour l'avertir de son état, elle voulait le voir une dernière fois, pouvoir se serrer dans ses bras, sentir ses lèvres sur les siennes, lui dire adieu tout simplement.

Plongée dans ses pensées, elle sursauta et faillit pousser un cri de frayeur lorsqu'elle vit la porte de sa maison s'ouvrir brutalement, elle leva les yeux et vit un homme se tenant debout devant elle, c'était son rebelle. Sans lui laisser le temps de réagir, elle se redressa et eu juste le temps de s'accrocher à son cou avant de s'écrouler dans ses bras. Elle lui murmura au creux de l'oreille, emmène-moi au verger, mon rebelle... et posa sa tête sur son épaule.

Sans un mot, Athor la serra contre lui et ils prirent la direction du verger, il se laissait guider par sa catastrophe, Lilly avait beau être mourrante, elle était toujours aussi chiante et voulait l'endroit parfait. Au bout de quelques minutes, elle stoppa le jeune homme, il la déposa délicatement au pied d'un chêne et s'assit à ses côtés. D'où elle était, elle pouvait entendre la rivière ruisseler, les oiseaux chanter, elle pouvait voir les branches d'arbres s'agiter au-dessus d'elle, sentir les rayons de soleil lui caresser le visage et le vent souffler dans ses cheveux. Toutes ses petites choses tellement anodines qu'au fil du temps, on y prête plus guère attention et qui se mettent à prendre de l'importance le jour où vous savez que plus jamais vous ne connaitrez ses sensations.

Lilly regarda son rebelle avec amour, posa sa main sur son visage, et du bout des doigts lui caressa la joue.

Je ne regrette qu'une chose c'est de ne pas avoir eu le courage de te suivre, on aurait pu vivre encore plus de moments magiques. Même aujourd'hui, je me souviens encore de notre première rencontre, du premier regard et du premier baiser qu'on a échangé. Et notre séjour à Châteauroux, notre arbre des amoureux, la bataille de gâteau à la crème....., ce qu'on a vécu était si merveilleux.....

La jeune femme posa ses lèvres sur les siennes pour l'embrasser tendrement, puis se recula légèrement, elle détacha son pendentif et le glissa dans la main d'Athor.



Ce pendentif c'est ma façon de te dire que je serais toujours avec toi. Je t'aime et je t'aimerais toujours mon rebelle et ça ne changera jamais. Tu te souviens de ce qu'on avait dit que même dans l'au-delà, notre amour resterait intact. Athor et Lilly pour l'éternité.

Malgré leurs nombreuses séparations et la distance qu'ils les avaient séparé, ils étaient toujours revenu l'un vers l'autre et n'avaient jamais cessé de s'aimer. C'était comme si le destin les avait lié, jamais, elle n'avait ressenti ça pour une autre personne, plus le temps passait et plus leur amour s'était renforcé.

Lilly laissa ses yeux se promener sur lui comme si elle voulait mémoriser son visage, elle s'attarda sur sa cicatrice qu'elle aimait tant chez lui et ne put s'empêcher de lui dire une dernière fois.

Je t'aime mon rebelle.

Puis, fatiguée, elle posa sa tête contre son torse, un sourire se dessinait sur son visage tandis qu'elle fermait les yeux pour ne plus jamais les ouvrir.........

_________________



Liée à Athor pour l'éternité


Dernière édition par misslilly le Lun 17 Aoû - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athor
Cultivateur/trice
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 26/03/2007

Feuille de personnage
Intelligence:
103/255  (103/255)
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
104/255  (104/255)

MessageSujet: Re: Lilly et Athor for ever   Lun 17 Aoû - 1:36

Il y avait déjà trop de temps sûrement… trop de temps qu’il n’avait aperçu les murailles dentelées d’Amiens, mais son regard était déjà porté vers l’entre las des baraques et bicoques de pierres qui jalonnaient la ville. Il poussait sa monture à trotter mais c’est une marche fatiguée qui portait la silhouette d’Athor sur les pavés. La bête avait galopée toute la nuit et le pelage brun brillait à la lueur du jour, parsemé par les gouttes brillantes de sueur. Les brumes du nouveau jour c’était à peine dissipé et il avait hâte … il était peut être même trop tard, mais au fond de lui, il savait au moins qu’elle l’attendrait jusqu'à la toute fin. Il n’arrivait pas à réaliser où plutôt il se le refusait. Il allait la sauver comme à chaque fois, comme à chaque fois, elle resterait sienne car il était toujours revenu.
Tirant sur les rennes légèrement, Il quitta la selle pour retrouver la terre ferme, se dirigeant instinctivement à pas rapide vers la porte de la maison, se préparant à la revoir enfin. Aucun bruit, il eut un frisson, son échine s’électrisant un instant se demandant si elle serais étendu sans vie quand il rentrerait, mais à peine eut il franchit le pas de la porte que des bras l’entourèrent pour se refermer autour de sa nuque.
Un fin sourire détendit ses traits alors qu’il posait ses yeux gris enfin à nouveau sur son visage et que ses bras la soulevaient pour lui faire quitter la terre ferme. Des mots arrivèrent faiblement à ses oreilles, elle semblait tellement fatiguée, mais elle n’avait rien perdu de sa beauté qu’il apercevait chaque nuit dans ses rêves. Bien casée dans ses bras, il tourna les talons pour se diriger vers le verger.
Athor avait la même impression que la première fois où il était arrivé a Amiens, étranger il avait toujours été, aucune terre ne lui avait appartenu depuis des années maintenant, mais cette ville lui avait donné la chose la plus précieuse qu’il n’avait possédé ou presque. Aujourd'hui il redécouvrait cette cité serrant fort sa belle Lilly dans les bras. Les allées d’arbre défilaient, il se rappelait avoir plusieurs fois cueillis quelques fruits ici, ils n’avaient croisé encore personne et ce n’était pas plus mal, ils auraient le verger pour eux, rien qu’a eux. Les deux corps glissèrent lentement contre un tronc où plutôt « l’endroit parfait » qu’avait choisis Lilly et il la contempla à nouveau comme pour la première fois, comme chaque jour où ses yeux avaient pu parcourir son visage.


"Tu m’as manqué ma catastrophe… " Les doigts de lilly lui parcouraient le visage, imprimant imperceptiblement leurs empreintes dans sa peau halée. "Tu vas vivre… j’suis là maintenant, j’serais toujours là"

Ses doigts finirent sur ses lèvres comme pour le faire taire et il la fixa le plus intensément qu’il le pouvait, les jolies yeux de Lilly semblaient avoir déjà pali comme ci toute son âme glissait lentement ailleurs, et il ne pouvait rien faire.

Je ne regrette qu'une chose c'est de ne pas avoir eu le courage de te suivre, on aurait pu vivre encore plus de moments magiques. Même aujourd'hui, je me souviens encore de notre première rencontre, du premier regard et du premier baiser qu'on a échangé. Et notre séjour à Châteauroux, notre arbre des amoureux, la bataille de gâteau à la crème, ce qu'on a vécu était si merveilleux.....

Chaque souvenir lui revenait comme s'ils s’étaient passé hier, et il ferma les yeux pour l’embrasser tendrement, le contact de ses lèvres lui rappelant tout ce qu’il avait quitté en filant vers le sud, en filant loin d’elle. Il voulait rester ainsi mais elle se recula doucement et il referma ses doigts sur le petit médaillon. Il ne sentait même pas le métal froid se fondre dans la paume de sa main, seul les deux yeux de lilly et sa voix prenait de l’importance dans son esprit.

Ce pendentif c'est ma façon de te dire que je serais toujours avec toi. Je t'aime et je t'aimerais toujours mon rebelle et ça ne changera jamais. Tu te souviens de ce qu'on avait dit que même dans l'au-delà, notre amour resterait intact. Athor et Lilly pour l'éternité.


"On as encore plein de chose a vivre… j’te le promet"

Il ne savait quoi dire, et il serra les dents en resserrant son étreinte sur elle, alors que les rayons du soleil filtraient par les feuilles de l’arbre strié leurs deux visages. Il aurait voulu pouvoir trouver les mots parfaits qui l’aurait sauver mais il était impuissant, tous les problèmes qu’il savait régler, ils les avaient plus souvent régler par le fer et le sang. Aujourd'hui, cette bataille aucune lame ne pouvait la gagner. Le contact visuel se coupa quand elle posa sa tête contre son torse et il murmura a son tour.

"Moi aussi je t’aime.."

Il n’avait jamais eu aussi peur de sa vie qu’a cette instant. Une forte douleur lui lacéra les entrailles au moment où il ne sentit plus son cœur battre et il n’osa pas tout de suite baissé les yeux pour la regarder assis tout contre lui. Au bout d’une minute pendant lesquels il implora le ciel de n’avoir fait qu’imaginer cela, il la regarda. Elle était sereine comme endormie et il laissa sa main glissait le long de son visage pendant qu’il l’allongeait dans l’herbe.

"Ma Lilly… ma cata.. non"

Son front se posa contre le sien alors que des larmes se frayaient un passage le long de son visage encore poussiéreux de la longue route qu’il avait parcourus, il n’avait jamais eu aussi mal et il prit une grande bouffée d’air en l’étreignant de toute ses forces, à genoux.


Nooooooooooooooooon !!! il avait crié aussi longtemps que son souffle lui avait permis, et ses larmes recouvraient maintenant le visage de Lilly, les deux yeux fermés, son sourire toujours intact. c'était de la haine mêlait à la tristesse qu'il avait crié et sa voix s'éteignit un instant avant qu'il ne parle à nouveau.

"Pourquoi ?! pourquoi toi ! n’m’abandonne pas.."

Athor chercha dans son dos en ravalant sa salive, plus rien ne comptait maintenant, toute sa vie il l’avait cherché, son étoile, son point de chute, c’était elle. Il en avait toujours été certain. Maintenant… il était à nouveau seul, elle avait disparu comme chaque âme qui avait traverser sa vie… Sa fille, sa femme et maintenant Lilly. Le manche de son épée se retrouva fermement empoigné et il la retira de son fourreau pour l’envoyer le plus loin possible, la lame tournoyant un instant dans l’air avant de se planter dans le sol un peu plus loin. Il se redressa, tirant Lilly à nouveau contre lui, plaquer contre le tronc de l’arbre pendant qu’une légère brise faisait balancer son voile noir. Il n’y avait plus de pleurs maintenant, il y avait le désespoir. Les yeux levés vers le sommet de l’arbre, il haïssait dieu et toute sa cruauté. Pourquoi lui avait il repris Lilly, la femme qu’il avait aimé et qu’il aimerait le plus au monde. Pourquoi ce dieu lui avait il tout pris. Ses forces semblait l’avoir abandonné et il grimaça pour se mettre debout avec Lilly toujours dans ses bras, chaque pas vers l’avant pourtant le libéré d’un poids, et il finit par marcher presque normalement, retracant en sens inverse le chemin qu’il avait parcouru quelques heures avant. Les quelques badauds qu’il croisait le regardait passait, fixant cette homme au visage scarifié qui portait le corps sans vie de Lilly.
C’est avec le pied qu’il franchit la porte de la maisonnette pour laisser ensuite Lilly reposer éternellement, sur son lit. Bientôt il savait que ses amis allaient accourir, bientôt il savait qu’elle aurait un belle enterrement. Lui, il ne savait pas ce qu’il deviendrait, il devait partir, il devait faire ce qu’il savait faire le mieux, marcher et encore marcher vers le lointain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lilly et Athor for ever
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de mon panda terre sur lily
» Retour de Lily-Jane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES RUINES D'AMIENS :: Les Rues d'Amiens :: Le Verger :: Le Verger du Bonheur-
Sauter vers: